En Chine, il existe un énorme marché pour les offres virtuels et l’une des sociétés les plus rentables de l’Internet en Chine, Tencent, a créé une offre numérique de stocks d’or, connue sous le nom de « microgold » et soutenue par des achats d’or physique avec la Banque Industrielle et Commerciale de Chine (ICBC), qui a renforcé ces dernières années son influence sur le marché de l’or de Londres. L’application WeChat (le WhatsApp chinois) permet d’envoyer de l’or représenté sous forme numérique et lié au prix de l’or en temps réel.
Selon ICBC, l’application WeChat utilisée pour envoyer le « microgold » a généré une croissance explosive de création de nouveaux comptes d’or.
Au cours du récent Nouvel An chinois, les utilisateurs de WeChat ont envoyé 70.000 paquets de microgold d’une valeur de 100 millions de yuans (13,7 millions d’euros).

On s’attend à ce que plus de 300 000 nouveaux comptes d’achat d’or s’ouvrent dans les mois qui viennent.

Bien que ces chiffres soient encore petits, cela reflète l’intérêt des chinois pour l’or et montre comment les nouvelles technologies permettent aux entreprises de l’Internet chinois et à la FinTech de concurrencer directement les entreprises financières établies, afin d’atteindre le client final d’une manière innovante, mais avec une forme plus agressive que dans l’Occident.

Les stocks d’or sont placés dans les enveloppes populaires rouges de WeChat qui permettent aux utilisateurs d’envoyer de l’argent à leurs amis. En outre, le gouvernement chinois veut que les grandes entreprises technologiques du pays jouent un rôle plus important dans le commerce de l’or, comme indiqué par le Ministère de l’Industrie et des Technologies de l’Information (MIIT).