La société minière américaine Newmont, la plus importante au monde en volume, prévoit d’extraire un peu plus de 200 tonnes d’or d’ici 2021, et on estime qu’au cours des cinq prochaines années, sa production sera comprise entre 186 et 218 tonnes par an.

La société minière américaine Newmont a publié ses prévisions pour 2021. Selon son rapport, sa production pour l’année prochaine dépassera légèrement les 200 tonnes, alors qu’au cours des cinq prochaines années, elle prévoit d’extraire entre 186 et 218 tonnes de métal précieux par an.

Une production d’or de plus en plus importante

Le calendrier fixé par la compagnie minière américaine prévoit une production de 6,5 millions d’onces (202 tonnes) en 2021, de 6,2 à 6,7 millions d’onces (193-208 tonnes) en 2022 et 2023, et de 6,5 à 7 millions d’onces (202-217 tonnes) en 2024 et 2025.

Selon le rapport Gold Focus 2020, la compagnie Newmont était le plus grand producteur d’or au monde en termes de volume de production en 2019, avec 195,7 tonnes extraites, soit 23 % de plus que l’année précédente. Cette augmentation est due à l’acquisition de Goldcorp en avril 2019.

L’entreprise s’attend également à ce que, parallèlement à l’augmentation de la production, les coûts d’extraction soient maîtrisés. Ainsi, pour l’année prochaine, ils prévoient un coût global (AISC) d’environ 970 dollars par once ; en 2022, le coût serait de 850-950 dollars par once ; en 2023, il tomberait à une fourchette de 825-925 dollars par once ; et en 2024-2025, le coût serait entre 800 à 900 dollars par once.

Une bonne gestion des coûts

Le PDG de Newmont, a déclaré : « Nos estimations sont solides et stables, résultat de l’application de la rigueur et de la discipline de notre modèle opérationnel à un portefeuille d’actifs de classe mondiale. Nos prévisions sur cinq ans reflètent une augmentation de la production et une amélioration des coûts, tout en continuant à générer de la valeur grâce à l’exécution de nos projets et de nos opérations. Notre solide situation financière nous permet de continuer à investir dans une croissance organique rentable, tout en offrant de la valeur à nos actionnaires grâce à notre programme de distribution de dividendes, le plus important du secteur.

En ce qui concerne la destination des fonds provenant de l’augmentation de la production et de la réduction des coûts, la compagnie Newmont affirme qu’elle dépensera 850 millions de dollars en 2021 pour le développement de projets. L’investissement annuel dans ce domaine se situera entre 600 et 800 millions de dollars au cours des cinq prochaines années.

Un investissement de taille

Ces investissements comprennent le développement de l’expansion des mines de Tanami (Australie), Ahafo Norte (Ghana) et Yanacocha (Pérou). En janvier 2019, la compagnie Newmont annonce l’acquisition de Goldcorp pour 10 milliards de dollars, créant une nouvelle entité prenant le nom de Newmont Goldcorp et qui deviendra le premier producteur mondial d’or devant Barrick Gold, ce dernier ayant lancé en septembre 2018 une acquisition d’envergure.

L’entreprise a également réitéré son engagement en faveur des politiques environnementales, sociales et de gouvernance (ESG). Elle a prévu un budget de 500 millions de dollars jusqu’en 2025 pour des initiatives de lutte contre le changement climatique, qui, espère-t-elle, permettront de réduire de 30 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 et d’atteindre zéro émission d’ici 2050.